Hausse des cas pédiatriques d’intoxication au cannabis admis en réanimation

Toxicologie

Crédit photo : Oduvanchik21-istock

La proportion des enfants hospitalisés en réanimation après intoxication au cannabis a fortement augmenté, passant de 7 % sur 2010-2015 à 13 % sur la période 2015-2017, selon le dernier compte-rendu de séance de la commission des stupéfiants et des psychotropes de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) diffusé le 6 février.

L’enquête nationale a été initiée en mars 2017 après le constat de plusieurs cas graves groupés d’intoxication pédiatrique au cannabis. L’ANSM avait alors souligné une hausse du nombre de cas rapportés, et notamment de « cas graves avec séjour en réanimation » ainsi « qu’une méconnaissance et probable négligence de la part des parents », entraînant une « admission aux urgences retardée ». Selon les centres d’évaluation et d’information sur les pharmacodépendances-addictovigilances (CEIP-A), 194 signalements ont été analysés entre le 1er janvier 2015 et le 30 septembre 2017.

La population principale touchée reste celle des enfants âgés de moins de 2 ans. Le nombre de cas s’avère élevé « dans le sud de la France » avec des pics de notifications constatés pendant les périodes festives, notamment en fin d’année et durant l’été, indique le compte-rendu. Par rapport à l’enquête initiale sur 2000-2014, la description clinique de ces cas fait état d’une proportion plus importante d’enfants pris en charge pour des comas, des complications respiratoires ou des convulsions. En conséquence, « la proportion d’enfants hospitalisés en réanimation a nettement augmenté (13 % versus 7 % dans l’enquête précédente) » et la gravité des cas rapportés semble s’être accentuée. Une recherche toxicologique a été réalisée chez 2/3 des enfants.

Les concentrations sanguines retrouvées suggèrent dans la plupart des cas, une ingestion et des niveaux relativement élevés de tétrahydrocannabinol (THC) ou de ses métabolites. Les tableaux d’intoxication correspondent dans tous les cas à des ingestions accidentelles de cannabis par voie orale, principalement de résine. L’ingestion accentue la métabolisation du THC en 11-OH-THC, métabolite aussi actif que le THC mais avec une meilleure diffusion cérébrale.

Le Dr Maryse Lapeyre-Mestre, responsable du CEIP-A de Toulouse, qui a conduit cette nouvelle enquête nationale, a fait observer que « dans une part non négligeable des cas, un délai de plus de 24 heures s’est écoulé avant que les parents conduisent leur enfant aux urgences ». Pour elle, cette problématique rejoint celle des accidents domestiques et accentue la nécessité de mener des campagnes d’information, sans stigmatiser ou culpabiliser les parents.

La rédaction

Publi-reportage

MonDocteur fait peau neuve et réaffirme sa position incontournable dans la e-santé
MonDocteur fait peau neuve et réaffirme sa position incontournable dans la e-santé

Publireportage

Crédit : MonDocteur

MonDocteur a annoncé début avril plusieurs nouveautés majeures : refonte complète de son site web patient et de son application mobile, adoption d'une nouvelle identité visuelle et d'un nouveau logo et nouvelles fonctionnalités exclusives.

En pratique

Protection oculaire en anesthésie-réanimation : les recommandations d’experts pour éviter les lésions de cornée et de rétine
Protection oculaire en anesthésie-réanimation : les recommandations d’experts pour éviter les lésions de cornée et de rétine

En pratique

Crédit photo : AB

Quelles sont les recommandations pour la protection oculaire, en anesthésie-réanimation ? À l’initiative des IADE, une recommandation formalisée d’experts (RFE) a été rédigée. Présentée lors du congrès de la SFAR, fin septembre, par l’infirmière anesthésiste Habiba Moussa et le professeur Hawa Keita-Meyer, qui vise notamment à uniformiser les pratiques.

Actualités produits

Dräger Babyleo® TN500Dräger Babyleo® TN500

Crédit photo : Dräger

Le Babyleo® TN500 est le premier IncuWarmer de Dräger qui fournit une thermorégulation optimale au nouveau-né en soins ouverts, en soins fermés et en transition.

Hydraltis 9500neo Humidificateur chauffant néonatal et sa gamme de circuitsHydraltis 9500neo Humidificateur chauffant néonatal et sa gamme de circuits

Crédit photo : Sebac

Hydraltis® 9500neo a été conçu pour répondre aux besoins spécifiques des services de néonatalogie.L’humidification et le réchauffement des gaz inspirés dans les différentes formes de ventilation artificielle sont essentiels pour le nouveau-né. Des températures de gaz inspirées adéquates sont associées à une incidence plus faible de pneumothorax et à une gravité réduite de la maladie pulmonaire chronique chez les prématurés.

La simulation en santé, de la théorie à la pratiqueLa simulation en santé, de la théorie à la pratique

Crédit photo : Lavoisier

La simulation en santé s’affirme comme une méthode pédagogique incontournable pour tous les professionnels de santé. Elle concerne aussi bien la formation initiale, la formation spécialisée que le développement professionnel continu. Cet ouvrage collaboratif, réalisé sous la direction de trois médecins anesthésistes-réanimateurs entend donner une vue d’ensemble de la simulation et de son utilisation pour les professionnels de santé.