Le CHU Dijon Bourgogne sélectionné pour tester le dispositif des « hôtels hospitaliers »

Ambulatoire

Crédit photo : andresr-istock

Le CHU Dijon Bourgogne fait partie des 41 établissements de santé retenus pour l’expérimentation d’hôtels hospitaliers.

Pilotée par le ministère des Solidarités et de la Santé, cette initiative est conçue pour éviter de surcharger les lits hospitaliers en proposant un hébergement non médicalisé aux patients qui ne nécessitent pas de soins médicaux particuliers, qui habitent seuls ou loin de l'hôpital.

Encore peu développé en France, le concept d’hôtel hospitalier existe depuis plusieurs années dans certains pays anglo-saxons et d’Europe du Nord. Ces structures permettent de dissocier l’activité médicale de l’activité d’hébergement afin que les établissements de santé puissent se recentrer sur leur cœur de métier : le soin. Initié en 2014 par le précédent gouvernement, ce projet vise à améliorer la qualité de prise en charge des patients tout en accompagnant l’essor du recours à l’ambulatoire.

À Dijon, la Maison de Parents constitue déjà un lieu de résidence pour les proches d’hospitalisés, pour les patients éloignés de leur domicile ainsi que pour ceux qui bénéficient d’une offre de soins ambulatoire. Installée à proximité immédiate de l’Hôpital François Mitterrand, cette structure, gérée par une association, a ouvert ses portes en 2000. Depuis cette date, le CHU Dijon Bourgogne et le Centre Georges-François Leclerc y ont recours pour héberger des patients, en amont ou en aval de leur prise en charge.

Avantages des « hôtels hospitaliers »

- Gain de confort pour les patients qui bénéficient d’un cadre reposant et calme,

- Diminution des risques d’infections nosocomiales,

- Libération de lits dont l’occupation ne se justifie pas d’un point de vue médical,

- Élargissement des critères d’éligibilité à la chirurgie ambulatoire,

- Réalisation d’économies importantes pour l’Assurance Maladie.

L’expérimentation nationale a pour objectif la généralisation de cette pratique aux avantages multiples. Les hébergements temporaires non médicalisés constituent une véritable opportunité pour le système de santé et une évaluation permettra d’apprécier tout l’intérêt de ce dispositif, tant pour les patients que pour les établissements de santé.

La rédaction avec le CHU de Dijon

Publi-reportage

MonDocteur fait peau neuve et réaffirme sa position incontournable dans la e-santé
MonDocteur fait peau neuve et réaffirme sa position incontournable dans la e-santé

Publireportage

Crédit : MonDocteur

MonDocteur a annoncé début avril plusieurs nouveautés majeures : refonte complète de son site web patient et de son application mobile, adoption d'une nouvelle identité visuelle et d'un nouveau logo et nouvelles fonctionnalités exclusives.

En pratique

Protection oculaire en anesthésie-réanimation : les recommandations d’experts pour éviter les lésions de cornée et de rétine
Protection oculaire en anesthésie-réanimation : les recommandations d’experts pour éviter les lésions de cornée et de rétine

En pratique

Crédit photo : AB

Quelles sont les recommandations pour la protection oculaire, en anesthésie-réanimation ? À l’initiative des IADE, une recommandation formalisée d’experts (RFE) a été rédigée. Présentée lors du congrès de la SFAR, fin septembre, par l’infirmière anesthésiste Habiba Moussa et le professeur Hawa Keita-Meyer, qui vise notamment à uniformiser les pratiques.

Actualités produits

Dräger Babyleo® TN500Dräger Babyleo® TN500

Crédit photo : Dräger

Le Babyleo® TN500 est le premier IncuWarmer de Dräger qui fournit une thermorégulation optimale au nouveau-né en soins ouverts, en soins fermés et en transition.

Hydraltis 9500neo Humidificateur chauffant néonatal et sa gamme de circuitsHydraltis 9500neo Humidificateur chauffant néonatal et sa gamme de circuits

Crédit photo : Sebac

Hydraltis® 9500neo a été conçu pour répondre aux besoins spécifiques des services de néonatalogie.L’humidification et le réchauffement des gaz inspirés dans les différentes formes de ventilation artificielle sont essentiels pour le nouveau-né. Des températures de gaz inspirées adéquates sont associées à une incidence plus faible de pneumothorax et à une gravité réduite de la maladie pulmonaire chronique chez les prématurés.

La simulation en santé, de la théorie à la pratiqueLa simulation en santé, de la théorie à la pratique

Crédit photo : Lavoisier

La simulation en santé s’affirme comme une méthode pédagogique incontournable pour tous les professionnels de santé. Elle concerne aussi bien la formation initiale, la formation spécialisée que le développement professionnel continu. Cet ouvrage collaboratif, réalisé sous la direction de trois médecins anesthésistes-réanimateurs entend donner une vue d’ensemble de la simulation et de son utilisation pour les professionnels de santé.