Les étudiants en médecine formés pour secourir les victimes en cas d'attentat

Revue de presse

Crédit photo : kasto80-istock

Dès septembre prochain, dans toutes les universités de médecine, les étudiants seront formés aux techniques de médecine militaire appliquées aux victimes d’attentats. Jusque-là, ces méthodes étaient réservées à la formation des médecins urgentistes. Elles s’appliqueront désormais à toutes les spécialités, pharmaciens et dentistes compris.

Le journal Le Figaro précise que « cette formation intervient en deuxième année. Elle consiste à savoir maîtriser quatre gestes : l’extraction des corps, leur disposition selon la blessure, la pose d’un garrot ou d’un pansement compressif et l’appel des secours ».

Le Dr Denis Safran, médecin-chef de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), parle d’une formation « basique et essentielle. […] Il faut démythifier ces gestes-là parce que beaucoup de gens ont peur d’aggraver la situation du blessé en agissant. Or la seule façon de l’aggraver, c’est de ne pas s’en occuper ».

Le Figaro indique que cette attestation de formation aux gestes et soins d’urgences (AFGSU) était déjà dispensée dans les universités en deuxième année par des centres d’enseignement des soins d’urgence (Cesu) sous la coupe du Samu. Dès l’année prochaine, les facultés de santé devraient être habilitées à délivrer elles-mêmes l’AFGSU et son volet « aide aux victimes du terrorisme » sera élargi.

Le quotidien évoque en outre l’apprentissage du damage control, une chirurgie provisoire qui empêche le saignement de continuer avant d’opérer, selon Pierre Carli, médecin-chef du Samu.

Le journal explique que « cette technique de fractionnement des soins sera dispensée en sixième ou septième année pour les étudiants des spécialités d’anesthésie-réanimation et de chirurgie.

Le Figaro ajoute qu’une dernière formation, transversale à toutes les spécialités, sera organisationnelle : « Il s’agit d’un plan d’accueil des victimes en grand nombre dans les hôpitaux », précise encore Pierre Carli. Pour les grandes structures, l’enjeu est d’optimiser la coordination entre les services. Et pour les plus petits centres hospitaliers, d’apprendre à gérer les victimes qui ne peuvent être traitées sur place.

Le Dr Patrick Pelloux, urgentiste au Samu de Paris, souligne que « les institutions françaises ont vite compris qu’il fallait une solution médicale de long cours face aux attentats. Tous les médecins avaient été immédiatement formés à ces méthodes de guerre dès 2015. Mais en incluant les étudiants, le pays voit plus loin et prend conscience que les attentats ne sont pas un épiphénomène ».

La rédaction avec Mediscoop

Publi-reportage

SOFTWAY MEDICAL augmente le potentiel des professionnels de santé
SOFTWAY MEDICAL augmente le potentiel des professionnels de santé

Publireportage

Biologiste infos
Crédit : Softway Medical

Dans un environnement où la technologie réinvente les pratiques pour de nombreux métiers, Softway Medical a la conviction que ce n'est pas seulement la technologie qui importe mais ce que les hommes en font, car en matière de santé, rien ne remplacera jamais le discernement de l'intelligence humaine.

En pratique

Prise en charge des patients alcooliques en anesthésie-réanimation

Prise en charge

Crédit photo : Agnès Bourahla

Paris, vendredi 22 septembre. Le congrès de la SFAR bat son plein. Venu de Reims, le professeur Beny Charbit décrit les co-morbidités liées à l’alcoolisme chronique. Il indique comment éviter le syndrome de sevrage alcoolique et quels sont les moyens de l’accompagner. Décryptage.

Actualités produits

Hydraltis 9500neo Humidificateur chauffant néonatal et sa gamme de circuitsHydraltis 9500neo Humidificateur chauffant néonatal et sa gamme de circuits

Crédit photo : Sebac

Hydraltis® 9500neo a été conçu pour répondre aux besoins spécifiques des services de néonatalogie.L’humidification et le réchauffement des gaz inspirés dans les différentes formes de ventilation artificielle sont essentiels pour le nouveau-né. Des températures de gaz inspirées adéquates sont associées à une incidence plus faible de pneumothorax et à une gravité réduite de la maladie pulmonaire chronique chez les prématurés.

La simulation en santé, de la théorie à la pratiqueLa simulation en santé, de la théorie à la pratique

Crédit photo : Lavoisier

La simulation en santé s’affirme comme une méthode pédagogique incontournable pour tous les professionnels de santé. Elle concerne aussi bien la formation initiale, la formation spécialisée que le développement professionnel continu. Cet ouvrage collaboratif, réalisé sous la direction de trois médecins anesthésistes-réanimateurs entend donner une vue d’ensemble de la simulation et de son utilisation pour les professionnels de santé.

Accelerate Pheno, le premier test rapide de sensibilité phénotypique entièrement automatiséAccelerate Pheno, le premier test rapide de sensibilité phénotypique entièrement automatisé

Crédit photo : Accelerate Diagnostics

Accelerate Diagnostics, Inc. est une société de diagnostic in vitro qui développe et fournit des solutions destinés à relever le défi mondial de la résistance aux antibiotiques et des infections nosocomiales.